Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Jacques LATOUILLE

Pourvu que Mélenchon se taise pendant la semaine à venir, il risque de faire perdre une fois encore la gauche.

Quand j’interroge, chez mes copains bourgeois ou chez mes amis des « quartiers » souvent il m’est renvoyé que « Mélenchon fait peur ». Trop souvent quand il débat on croit entendre Che Guevara ou Castro, Mélenchon a un peu plus d’un demi-siècle de retard, plus personne, en Europe, ne veut de révolution. En même temps son discours politique séduit les classes populaires. Mais comment voter pour un personnage encore tellement ancré dans un monde qui n'existe plus, comment accepter ses outrances comme « la police tue » ? Bien sûr la police tue mais ce n’est pas le moment d’asséner des problèmes sous cette forme de rodomontades (rodomontades : propos fanfarons, attitude prétentieuse et ridicule). Le problème du comportement de la police, ne serait-ce que par respect pour les policiers comme pour les victimes, mérite mieux que des fanfaronnades, c’est un vrai problème qui doit être posé avec toutes ses composantes dans le cadre d’un débat serein. Dans la même veine quelle sottise que d’annoncer dimanche 12 juin que le parti présidentiel a perdu les élections alors que tous les résultats n’étaient pas comptabilisés…

Mélenchon qui s’est « planté » 3 fois à l’élection présidentielle s’apprête la faire échouer la NUPES aux législatives. Alors que la NUPES pouvait espérer se rapprocher de la majorité absolue à l’assemblée, elle ne figurera que comme principal groupe d’opposition et ne pourra pas faire obstacle à Macron qui, de surcroît, se trouvera renforcé par les députés LR.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article