Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par JJ LATOUILLE

On pourrait le croire concernant certains organes de presse qui tirent à boulets rouges sur les opposants à la macronie. Bien évidemment un sort spécial est réservé au Rassemblement National pour lequel le Canard Enchaîné du 2 juin affiché ce bandeau à la Une : « Paca : la domiciliation bidon de Mariani. » Un goût amer de déjà-vu monte. Le Canard ne tenterait-il pas de disqualifier le candidat RN qui caracole en tête des sondages pour protéger le président sortant en pleine déconfiture depuis son alliance avec la macronie ? Ça rappelle un peu, beaucoup, l’affaire Fillon. Mais, ne jetons pas la pierre à ce « volatil » qui n’a comme ambition que de nous éclairer.

 

Bien sûr les autres médias ont repris l’information qui pourrait prendre de l’ampleur et modifier le cours de l’élection régionale en PACA. On pourrait espérer que les journalistes soucieux d’objectivité, dans un élan éthique, traitent tous les candidats de la même façon et reprennent à leur compte l’information du Figaro (Par Dinah Cohen, Publié le 25/05/2021 à 15:11, mis à jour le 02/06/2021 à 15:42) : « Régionales : Agnès Pannier-Runacher peut-elle être candidate dans les Hauts-de-France ? LA VÉRIFICATION - Épinglée pour sa très récente domiciliation à Lens, qui pourrait invalider sa candidature, la ministre s’est justifiée en assurant résider chez son conjoint. Or ce dernier était encore membre de son cabinet début mai, ce qui pourrait exposer la locataire de Bercy à la loi sur la moralisation de la vie publique. » Et pourquoi ne pas rappeler dans un souci d’équité le rapport de la Cour régionale des comptes : « Renaud Muselier et Christian Estrosi épinglés pour la gestion des emplois de leurs collaborateurs. La Chambre régionale des comptes estime que les présidents successifs de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur ont contourné les dispositions légales. (Par Gilles Rof, Le Monde, Publié le 07 octobre 2020) »

 

Que nenni seul le RN semble être dans le collimateur des médias à l’instar du JT de 20h de France 2 du 31 mai dernier qui a consacré un long sujet à l’analyse de la présence des candidats du RN sur les réseaux sociaux. Ainsi, après nous avoir annoncé qu’un candidat sur cinq aux prochaines élections se présente sous la bannière de RN le journaliste est fier d’avoir découvert des candidats qui fréquentent le réseau social russe VKontakte (VK) qui entre 2017 et 2018 a racolé dans les milieux d’extrême droite à partir du moment où Facebook a commencé à fermer des comptes aux propos antisémites et racistes. Cela étant posé, le journaliste ne nous dit pas combien de candidats du RN ont un compte sur VK, il se contente de nous parler d’une candidate dans la Creuse à qui le parti a retiré l’investiture et d’un autre candidat toujours dans la Creuse dont l’investiture est en cours d’examen. Deux candidats ça fait peu pour jeter l’opprobre sur un parti. Puis le journalise évoque le cas (un seul cas) d’une suppléante aux élections départementale à qui on aurait extorqué la candidature, amenant comme preuve une vague analyse de l’écriture d’un document où la signature est floutée.

 

Quelle enquête à charge qui rompt avec le principe de neutralité du service public d’information ! On aurait aimé que la chaîne s’intéressât aussi aux autres partis, en rappelant par exemple que Gérald Darmanin, candidat par ailleurs ministre de l’intérieur, dont Wikipédia nous dit : « Alors qu’il vient d’être nommé ministre de l’Action et des Comptes publics en 2017, plusieurs tweets qu’il avait écrits lors des débats autour du mariage homosexuel refont surface lors de la Journée de lutte contre l’homophobie. Il y écrivait notamment son refus, en tant que maire de Tourcoing, de marier des couples d’homosexuels, évoquait une réforme néfaste et mettait en avant son soutien à La Manif pour tous et son opposition parlementaire au projet de loi. / Sarah Benichou s’offusque : « On apprend donc que ce grand moment de l’antisémitisme d’État napoléonien sert de boussole à notre ministre de l’Intérieur qui affirme, dans son dernier livre, que la présence de "milliers de juifs" en France fût une "difficulté à régler" » » Et, n’oublions pas, le concernant, la multitude d’affaires comme le cumul de mandats, les accusations d’abus de faiblesse, les accusations de viol et de harcèlement…

 

S’il est illusoire d’attendre une quelconque objectivité de la part des médias qui ont bien le droit d’avoir des opinions et d’être partisan, on est en droit d’attendre de l’honnêteté et concernant le service public nous pouvons attendre de la neutralité. Or, force est de constater, que France 2 en particulier favorise les candidats macroniens ou proches de la macronie. Mais, en tout cas depuis 2017, les citoyens ont appris à se méfier voire à se tenir à l’écart des médias.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article